Atelier national du projet DevOasis

Atelier national du projet DevOasis

Dans le cadre du projet « Appui aux acteurs locaux pour un développement rural durable des oasis du sud Algérien », l’APEB point focal du RADDO en Algérie a organisé à la salle de conférences de l’hôtel Mraguen dans la wilaya d’Adrar un atelier national pour un état des lieux des oasis du sud Algérien et leur programme de sauvegarde. Cet atelier tenu du 13 au 14 février 2020 est réalisé en partenariat avec le CARI (Centre d’Actions et des Réalisations Internationales) et l’Association El Argoub.

L’atelier a regroupé une soixantaine de participants (Ministères, Bailleurs, Institutions, Associations, Phoeniciculteurs et Chercheurs) dont 11 femmes. Les participants sont venus de plusieurs wilayas du pays : Alger, Biskra, Mostaganem, Laghouat, Ghardaïa, Ouargla, Bechar, Timimoun et Adrar.

L’atelier a pour objectif de contribuer à la confrontation des résultats de l’étude nationale, d’amener les décideurs politiques, les institutionnels et les organisations de la société civile à sauvegarder et promouvoir les écosystèmes oasiens afin de dresser un programme pour la sauvegarde et la protection des oasis en Algérie.

Après l’ouverture de l’atelier, le coordinateur national du projet M. MOULAI Adel a fait une présentation du Programme PAP-ENPARD Algérie, du projet DevOasis et du RADDO. Par la suite, les deux experts de l’étude M. AMRANI Khaled et Mme OMERI Nawel ont procédé à la restitution de l’étude nationale et des deux ateliers régionaux (Touggourt et Béchar). Cette restitution a été suivie par une séance de questions-réponses avec les participants sur le contenu et les résultats l’étude. L’après-midi a été consacré aux world-café et leur restitution sur quatre thèmes :

  • La gestion oasienne (quelle politique territoriale ?) ;
  • Les femmes et les jeunes (quel rôle pour les femmes et les jeunes oasiens dans la mise en œuvre d’un programme de sauvegarde des oasis ?) ;
  • Les changement climatiques (quelle adaptation aux changements climatiques des territoires oasiens en Algérie) ;
  • La valorisation (quelle valorisation des produits et des sous-produits de l’oasis ?).

Lors du deuxième jour, la matinée a été dédiée aux trois panels et débats : Témoignages de praticiens et leçons à tirer de l’expérience de terrain ; l’oasis (valorisation des produits et rôles des femmes et des jeunes) et les politiques publiques en faveurs des zones sahariennes et les oasis. L’après-midi a été consacré aux world-café pour l’élaboration d’une feuille de route et la priorisation des actions.

L’atelier a été clôturé après la lecture des recommandations et des engagements synthétisés durant les deux jours suivie d’une cérémonie de remise des attestations aux participants.

Document utile :

-Présentation de l’atelier DEVOASIS 2020

-Restituion atelier national

-LCD.OASIS _DGF

160 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *